Présentation

Micro-trottoir

Andemnia ? Sûr que je la connais ! Elle m'a fait naître, elle a fait naître mes cinq gosses, elle a soigné toute ma famille. Une brave petite. J'sais pas c'qu'on ferait sans elle. La vie s'rait bien plus dure, pour sûr ! Tenez, l'aut' jour, mon cadet est tombé d'un arbre, il s'est salement cassé le bras, il hurlait comme un goret. Elle lui a remis ça en place en moins de deux, et gratos en plus !
Bon des fois elle est un peu bizarre, avec ces machins magiques, là. Et on dirait qu'elle vieillit pas. Mais j'l'aime bien not' prêtresse. Elle a jamais fait d'mal à une mouche.

Ezeneber Fonn, éleveur

Ah, Andemnia... La fille qui ne vieillit jamais, c'est un rêve non ? Avec son charme exotique...
Je pourrais vous en parler des heures, mais j'ai une fournée qui m'attends.

Tanta Rurac, apprenti boulanger

Je me rappelle encore de son arrivée... J'étais jeune à cette époque. Elle est arrivée en tant qu'assistante de l'ancien prêtre. Elle a eu du mal à s'intégrer, la pauvre.
Saviez-vous qu'elle possède des pouvoirs bien plus puissants que ceux qu'elle nous montre d'ordinaire ? Un jour, pour dégager un ouvrier accidenté, je l'ai vue soulever le linteau de la porte principale du temple, à elle toute seule ! J'imagine que cela apeurait les habitants, maintenant elle utilise sa magie de manière plus discrète. J'espère qu'elle n'a pas perdu, sans pratiquer depuis toutes ses années !
Mon défunt père (qu'il repose en paix) me disait toujours de la traiter avec respect, qu'elle avait été reine dans un pays lointain. Oh bien sûr, il n'a jamais pu me le prouver, mais je le crois volontiers. Regardez son port, écoutez-là parler : ces détails ne trompent pas.

Julaya Handel, ancienne commerçante

Une traînée. Une sorcière. Toutes les nouvelles lunes, elle part dans les bois. Toutes les lunes avec un homme différent. Elle les ensorcelle et leur vole leur vie. C'est comme ça qu'elle reste jeune, c'est moi qui vous le dit !
Allez à une cérémonie, vous verrez : tous les hommes sont fascinés. Elle doit utiliser un truc magique. Je ne comprends pas ce qu'ils lui trouvent. Elle est mauvais genre. Elle est différente de nous autres.
Elle ne mérite qu'une chose : le bûcher. Le plus tôt sera le mieux.

Une habitante

Cette administrée est parfois quelque peu problématique et délicate à gérer, tant par son comportement que par celui qu'elle induit - volontairement ou non, je ne me permettrais pas de jeter la pierre à quiconque - chez mes autres concitoyens. Voyez-vous, de part ses fonctions de prêtresse d'Elmän, notre principale divinité, et de guérisseuse, elle dispose d'une influence importante et d'un ascendant majeur sur la population de notre charmante ville, ce qui peut parfois et heureusement rarement entrer en conflit avec mes propres décisions.
Fort heureusement, Andemnia est une femme charmante, par conséquent je ne suis en désaccord avec ses positions que de manière très exceptionnelle.
Sa présence est très bénéfique à notre belle ville, d'une manière indiscutable, car elle remplit ses fonctions avec brio ; mieux : sa simple présence parmi nous rappelle à chacun que nous vivons une ère de paix et de prospérité, loin des affres des guerres dévastatrices contre son peuple. Elle est un modèle d'intégration et de tolérance que nous devrions tous suivre.

Bédal Ameff, bourgmestre

Hein ? Qui ? Andemnia ? Je sais pas trop. Je crois pas à la religion et à toutes ces conneries magiques moi. Et puis c'est une étrangère. Je fais pas confiance aux étrangers. Mon père était de Lusfol. Le père de mon père était de Lusfol. Et son propre père aussi.
Comment ? Oui, elle est dans le village depuis avant ma naissance. Et alors ? Elle reste une étrangère, non ? Elle n'est pas de la même couleur que nous. Et elle ne vieillit pas. Tous bizarres, ces étrangers.
Une fois elle m'a soigné. Elle a fait ça bien. Mais je préférerais une fille de chez nous. Elles ne sont pas bizarres, elles.

Voloff Dukajour, forgeron

Mais qui est vraiment Andemnia ?

Ces rumeurs ne sont qu'un vague aperçu de ce qu'on peut entendre sur elle.
Qui est-elle vraiment ?
D'où vient-elle ? Quels sont ses pouvoirs réels ? Pourquoi ne semble-t-elle pas vieillir ? Comment quelqu'un de sa trempe s'est retrouvé dans une petite ville comme la nôtre ?

Toutes ces questions vont enfin trouver réponse !

En effet, Andemnia a accepté de répondre à toutes ces questions et à bien d'autres ! La vie mystérieuse et fascinante de votre prêtresse préférée n'aura bientôt plus de secret pour vous !

Nouvelles

Premier trou

Eh oui, c'est le premier gros trou dans l'avancement du projet. Il faut dire que la combinaison beaucoup de travail + vie sociale + commande n'aide pas vraiment à la progression de la chose...

M'enfin, je suis de retour !

Prologue & compteurs

Les compteurs avancent de manière étrange ces derniers temps... Deux raisons à cela :

Premièrement, les scènes des premiers chapitres sont mal découpées et sont beaucoup trop longues. C'est parce que j'ai le texte des anciennes versions, donc une version rédigée et donc beaucoup plus détaillée qu'un simple scénario, même si certains détails voire certains pans entiers de chapitres sont modifiés.

Deuxièmement, parce qu'aujourd'hui j'ai intégré le micro-trottoir de ce site en tant que prologue, d'où ajout d'un chapitre et d'une scène.

Début de la rédaction !

Eh oui, c'est le grand jour ! Après avoir bien laissé reposé le scénario et corrigé quelques détails, je m'attelle au plus gros morceau : l'écriture proprement dite !

Ne croyez pas que je me suis tourné les pouces pendant ces deux mois et demie : j'ai participé au NaNoWriMo - les plus curieux iront voir ici - et écrit un texte qui n'est certes pas fini, mais que je ne compte pas laisser tomber.

Allez, on se motive !

Go ! Go ! Go !

Le scénario est fini !

Tout est dit : j'ai fini le scénario ! (Je ne sais pas pourquoi j'appelle ça "synopsis" depuis le début, c'est plus un scénario détaillé).

Enfin, quand je dis "fini"... Il faut encore que je vérifie des détails, que ça repose un peu, et que je revérifie des détails. À ce sujet, j'ai supprimé quelques lignes de prologue et d'entractes, ce qui fait que j'ai plus écrit ce week-end que ce que pourrait laisser croire le graphique... Le chapitre 27 est en réalité l'épilogue.

Ensuite : écriture ! Attendez-vous à voir apparaître de nouveaux graphiques !

C'est le bout du tunnel.

J'espérais avoir fini le synopsis avant l'automne, mais ça me paraît un peu compliqué...

Le chapitre 26 est le dernier, et il reste l'épilogue. Ce qui signifie que si tout se passe bien, le synopsis est fini ce week-end. Il restera à le peaufiner, puis à tout écrire...

Faire et défaire, c'est toujours travailler.

Étrange cette courbe non ?

Cette fois-ci ce n'est pas une faille mais une meilleure idée, que je n'ai pas eu le temps de finaliser avant ce soir.

Vous prendrez bien une petite faille ?

Enfer et damnation ! Il y avait une faille dans mon scénario, un truc complètement illogique au plein milieu. Donc, plein de modifications et presque rien de nouveau pour ce soir.

Retour de vacances

Hé bé oui. J'ai des vacances. Ca arrive.

Du coup, ça a très peu avancé, parce que c'était de vraies vacances, loin de mon ordinateur et tout... En plus, on m'a fait découvrir un très chouette site ce qui va me permettre d'avoir un texte encore meilleur mais qui me prendra du temps.

J'espère simplement ne pas découvrir de catastrophe au boulot mardi...

Le jour du 14 juillet, je reste dans mon lit douillet, ... (Brassens)

Entre la normalité et la réalité, parfois il y a quelques petits écarts...

Le gros tas de boulot et de trucs à faire a durée encore plus longtemps que prévu, puis j'ai eu une vie sociale, puis... enfin bref, j'ai enfin réellement recommencé à faire quelque chose. Comme quoi tout arrive.

Et - merci le 14 juillet - comme c'est le pont, ça devrait même bien avancer les jours prochains.

Par contre, plus d'un mois d'inactivité, ça reste complètement honteux...

En fait, c'était trois.

Trois semaines de furieux au boulot = trois semaines sans écrire.

Normalement ça devrait être plus calme à partir de lundi. Normalement...

Deux semaines sans rien...

Ce sont des choses qui arrivent : deux semaines de boulot très denses (un projet à rendre au client), donc peu de temps pour moi, plus le scénario qui est dans un moment crucial - et donc qui nécessite réflexion et concentration pour ne pas faire n'importe quoi.

Pour la peine, vous avez une nouvelle version du site avec plusieurs pages et surtout une présentation. Elle n'est pas belle la vie ?